Contenus en ligne
Vidéos
Conférences
Fenêtre sur rue

Mercredi 29 septembre : Techno-Street – malentendances et usage des technologies dans l'espace public

https://www.youtube.com/watch?v=nY2dtBSm1NI&list=PLBVnwDfexjD7jrRrvHja0k6Abo8s4XkkQ&index=39

Klaxons, talons, trams, conversations… À quoi ressemblent les bruits de la rue perçus par des personnes malentendantes ? Quel support peut apporter la technologie ? Saviez-vous qu’il existe des prothèses qui fonctionnent avec des ondes lumineuses? Durant l’été, le festival Spielact a invité des artistes, chercheur-euse-x-s et ingénieurs à un hackathon de trois jours à la Bibliothèque de la Cité sur ces sujets. Le but était d'imaginer une installation immersive qui sensibilise le public aux sons perçus par les personnes sourdes et malentendantes dans l'espace public. La table ronde présente les résultats de cet atelier afin de créer un dialogue avec le public et les professionnel-le-x-s. Spielact donne une attention particulière à ce que chaque projet soit constitué en majorité par des personnes concernées.

La table ronde est interprétée en langue des signes française (LSF).

Intervenant-exs :
Sonia Schwerdtel : Architecte d’intérieur
Noha El Sadawy. Médiatrice culturelle en langue des signes
Fadhel El May : PhD Candidate à l’Institute for Auditory Neuroscience, Göttingen
Laurent Novac : Ingénieur informatique et media designer.

Modération:
Laurence Difelix : Journaliste

Interprètes :
Sabine Chevalier, codeuse-interprète LPC
Association des interprètes LSF indépendantes

Pour aller plus loin :

Participant-exs au hackathon :

Sonia Schwerdtel est malentendante et diplômée de la HEAD  en architecture d’intérieur. Elle a grandi dans le monde des entendants et a découvert le monde des sourds/malentendants en 2018 auquel elle se sent bien intégrée.

Fadhel El May est diplômé de l’EPFL en Bioingénierie et est actuellement doctorant en Allemagne. Son sujet de recherche porte sur l’implant cochléaire. Lui-même porteur d’un implant et utilisateur du langage parlé complété, il s'intéresse à la perception de l’audition et de la communication à travers les divers vécus de la surdité.

Laura Spozio s’est formée en photographie, puis en arts visuels. Depuis 2018, elle travaille en tant que chercheuse HES, et intègre, plus récemment, la commission art public du FMAC. Son travail plastique s’articule dans l’intervalle d’une pratique de vidéo expérimentale, l’exercice d’actions discrètes dans l’espace public, et la réalisation d’installations performatives.

Bastien David est doctorant. Sa réflexion porte sur la  place des personnages virtuels dans la société. Il s’intéresse à  l’histoire et la culture sourde à la langue des signes dans le cadre de  ses recherches.

Laurent Novac artiste et ingénieur, membre du studio Genevois z1, studiod’art contemporain actif dans la création de performances et d’installations. Il est aussi professeur invité au sein du département master Média Design de la HEAD.

Nabil El May est diplômé de l’École Hôtelière de Lausanne et travaille dans le domaine de l'hôtellerie. Sourd et porteur d’un implant cochléaire il a grandi dans le monde des entendants et utilise la lecture labiale comme outil de communication.

Alexandre Koo est diplômé EPFL en informatique. Spécialisé dans le Product Management et la création de produits digitaux, il s’est intéressé à l’application de la technologie dans la démarche de sensibilisation à une thématique sociétale.

Avec la participation de Noha El Sadawy, médiatrice culturelle en langue des signes et Sabine Chevalier, codeuse-interprète en LPC

Ces articles pourraient vous intéresser

Se faire des signes en numérique

De parc en parc avec les BM 2024

Tournoi Super Smah Bros Mixte